La mise en place d’une ferme école pour le tissage et la production de la soie démarra dans la fameuse zone du triangle d’or dans le nord du Laos. Le début fut difficile, les gens ne montrant que peu d’intérêt pour ces nouveaux métiers à tisser mais une fois les premières tisseuses conquises, la réponse fut très rapide et en moins de 2 ans, 200 tisseuses furent formées et autant de métiers à tisser placés dans les familles.

La Production de Fil de Soie

navette pour le tissage
Soie du Laos

La méthode traditionnelle d’élevage ne permet que de faibles rendements. La solution fut de construire des chambres d’élevage avec parois moustiquaires et des dévideuses à main et de former les villageoises à ces nouvelles méthodes. Très vite c’est par sac entier qu’elles vinrent nous proposer leur production de fil.

Des Résultats Concrets dans les Villages

Aujourd’hui nous sommes passés de la méfiance à une réelle amitié avec les villageois de la province de Namtha. Presque toutes disent ouvertement leur fierté d’avoir des revenus réguliers, de pouvoir apporter de la sécurité à la famille, de mieux habiller leurs enfants pour les envoyer a l’école. Ces femmes expriment leur satisfaction d’être mieux considérées dans le village, d’être valorisées par leur travail. L’une d’entre elles nous explique qu’auparavant sont mari la méprisait souvent, la traitant d’incapable de faire quoi que ce soit avec ses dix doigts, d’inutile, de sotte. « Il ne s’intéresse plus a moi ». Aujourd’hui c’est avec un grand sourire qu’elle nous explique que son mari a changé de discours et qu’il l’aime à nouveau ! Des témoignages de la sorte il y en a des quantités. Les produits sont magnifique et de belle facture. Des experts étrangers étaient étonnés du résultat en voyant l’environnement très rudimentaire sous les maisons.

Au Sud du Pays, le Renouveau de la Production du Fil de Soie.

07.jpg
06.jpg

Cependant le Laos ne produit pas assez de fils de soie de qualité alors que la demande est très forte sur Vientiane et dans le reste du pays. Nous avons donc décidé de relancer la production du fil de soie dans la région du plateau des Bolovens au sud du Pays. Cette tradition ancestrale s’est arrêtée lors de la guerre du Vietnam. Une ferme de 25 hectares est le point d’ancrage du travail dans cette région. Après trois année d’effort les premiers résultats étaient au rendez vous, les premiers cocons de soie étaient transformés en fil de soie. L’objectif pour l’avenir est de donner l’opportunité à plus de 300 familles d’entrer dans le cycle de la production du fil de soie. C’est une activité familiale, très respectueuse de l’environnement et du milieu de vie des villageois et qui agit dans le sens de la cohésion familiale et sociale.

05a.jpg